Les amis de Jehan

27 novembre, 2013

Mode: la France bousculée.

Classé dans : DISTRIBUTION — jehan92 @ 17:39

L’enseigne américaine Forever21 vient d’ouvrir son 1er magasin à Paris, rue de Rivoli face à la Samaritaine 4500m2.

Inditex réalise 16 milliards d’euros de CA, quand Vivarte, propriétaire de La Halle, en génère 3,1 milliards.

Les chaînes françaises sont sorties tardivement de leurs frontières. Kiabi réalise seulement 20% de ses ventes à l’extérieur de la France.

Etam est en Chine depuis 20 ans.

Les chaînes françaises sont restées monogenre. Or, l’internationalisation d’un seul style est plus risquée et plus lente que l’exportation d’une gamme pour toute la famille.

En Europe et en France, Uniqlo a enregistré une année record en 2013.

Primark va ouvrir son 1er magasin à Marseille en décembre puis en 2014 à Dijon, Villeneuve-la-Garenne, Aulnay -Sous-Bois et Créteil. L’enseigne irlandaise a fait du tort en Espagne. C et A y a fermé 20 magasins cet été. A Marseille, Primark exploitera 5800m2, soit plus de 2 fois la surface d’un H et M ou d’un Zara. L’ouverture d’un Primark est un gage de fréquentation incroyable, alors que l’e-commerce sape l’attractivité des centres commerciaux.

Etam va rénové 40 magasins de lingerie et 15 de PAP.

Les petits prix de Primark feront-ils oublier les conditions de fabrication d’un jean à moins de 10 euros à un consommateur averti?

Un directeur d’enseigne française dit que les gens achèteront beaucoup et sans besoin. Les petits prix de Primark les rendent dingues.

CA en milliards d’euros en 2012:

H et M: 16,3

Inditex (ZARA): 15,9

Gap: 11,5

Fast Retailing Uniqlo 9,2

C et A 6,7

Marks and Spencer 5,8

Vivarte Naf Naf La Halle 3,1

Etam 1,2

Kiabi 1,2

 

Extraits du Monde de Novembre 2013

 

 

 

 

5 novembre, 2013

Leader des vêtements sur Internet, l’empereur de la VPC n’est pas sorti d’affaires

Classé dans : DISTRIBUTION — jehan92 @ 15:54

Chiffres de la Redoute:

1,11 milliard d’euros (-10%)

30 à 40 millions d’euros de pertes opérationnelles.

2800 salariés dont 2400 en France.

La Camif et Quelle ont été liquidés, et les 3 Suisses, en perte depuis plusieurs années, ont été lâchés cet été par leur actionnaire historique, la famille Mulliez, qui a cédé sa part à son associé, le groupe allemand Otto.

La société fondée en 1837 faisait encore il y a quelques années l’essentiel de ses ventes par courrier et téléphone. Elle réalise désormais 85% de son CA en ligne, dont 11% depuis les Smartphones. De quoi être devenu le 1er site de vente de vêtements et de déco, devant vente-privée.com.

Malgré cela, les ventes de La Redoute baissent de plus de 10% par an depuis 2011. Elle souffre de la chute du marché du vêtement (60% de ses ventes, le reste étant réalisé avec le linge de maison et la déco), en recul chaque année de 2 à 5% en France depuis 2008.

Désormais, La Redoute propose 12 collections par an. Le 2 « big books annuels » ont maigri et sont envoyés avec parcimonie. Révolues les promos massives et permanentes.

La Redoute met en avant les marques, plus nombreuses.

Elle a fait des coupes drastiques dans les investissements commerciaux. Elle a  pour objectif de supprimer les clients non rentables.

La Redoute doit s’attaquer quel que soit le repreneur à 2 problèmes majeurs: le système informatique ayant un manque d’ergonomie et souffre d’un taux de conversion des visites en achats nettement plus bas que celui des pure-players du commerce.

Le 2d chantier c’est la plate-forme logistique de la Martinoire qui emploie 1300 salariés et date des années 80. Elle doit être filialisée et restructurée (nécessite 2,5 fois plus de manipulation que les entrepôts d’Amazon).

 

 

7 octobre, 2013

L’offre mode de Monoprix creuse son sillon.

Classé dans : DISTRIBUTION — jehan92 @ 18:25

Le nombre de collaborations de Monoprix avec des créateurs a doublé. Cet hiver, 5 créateurs de podium, dont certains membres (permanents ou invités) de la Chambre syndicale de la haute couture, ont été enrôlés par l’enseigne pour dessiner des lignes-capsules. Parmi eux, Anne-Valérie Hash ou Yiqing Yin ont joué le jeu de proposer « du beau au prix du laid ».
Les clients veulent une mode, ni pointue ni banale. Ils ne se laissent tenter que si la promesse de qualité est réelle. Une qualité à plusieurs dimensions: il faut qu’elle se manifeste dans la confection, le porter, le bien-aller, les finitions et dans l’usage. La cliente veut des vêtements qui disent d’elle, qu’elle a du goût, qu’elle est féminine, moderne et qu’elle peut être cool aussi. C’est une femme active, pas victime de la mode.
Les hommes veulent du quotidien mais pas du basique, de l’élégance mais pas trop de sophistication. Ils veulent porter les même silhouettes au bureau comme le soir.
Monop a une rotation digne des grandes enseignes de la fast-fasion, un rayonnage complètement renouvelé en 6 semaines. Monoprix reste globalement sur la ligne « des bons basiques fashionisés » dont le prix moyen par pièce est de 28 € et qui lui permettent déjà de détenir une part de marché de 2,5%.
Journal du textile du 1er octobre 2013

26 juin, 2013

L’écoulement des stocks coûte que coûte, priorité des soldes d’été.

Classé dans : DISTRIBUTION,ECONOMIE — jehan92 @ 12:36

Les soldes d’été s’ouvrent mercredi 26 juin. Pour 5 semaines. Mais la crise économique sera bien présente dans l’esprit des Français, ce qui devrait les inciter à être plus que raisonnables.
29% disent même qu’ils n’ont pas l’intention de céder au phénomène des soldes.
« Il y aura de bonnes remises car tout le monde a envie de déstocker et faire du CA » dit le DG de Mistergooddeal.com.
« On a pas mal de stock dans l’ameublement du jardin. Les ventes ont stagné alors qu’on attendait une hausse, et on fera des remises jusqu’à 80%. On n’aura jamais fait des soldes aussi agressifs » (delamaison.fr).
La guerre des prix s’annonce très forte, surtout sur Internet, car l’enjeu n’est pas uniquement d’augmenter ponctuellement le CA. « C’est là que l’on acquiert aussi de nouveaux clients, car, s’ils ont été contents du service, ils reviendront acheter pendant le reste de l’année. »
Extraits du Monde du 26 juin 2013

7 juin, 2013

Habitat joue la carte vintage aux Puces de Saint-Ouen.

Classé dans : DISTRIBUTION,Revue de presse — jehan92 @ 17:02

L’enseigne va implanter un magasin vintage ainsi qu’un village commercial qui ambitionne de rassembler des pièces mythiques de grandes maisons.
Habitat 64 ouvre le 8 juin 2013 sur 300m2 à St Ouen face au restaurant de P Starck Ma Cocotte.
Hervé Giaoui, le président du groupe Cafom détient 23 000 m2. « Cela va nous permettre d’y aménager le plus grand village vintage mode et maison au monde et de court-circuiter les copieurs » dit-il.
L’Eclaireur ouvre une boutique de 150 m2.
Le concept prévoit de rassembler des pièces des années 60-70; 80-90. Les collectionneurs pourront vendre leurs propres produits (dépôts-vente) et en acheter d’autres créés aux mêmes époques.
Habitat vient de connaître 2 mois corrects mais les ventes au mois de mai se sont « mal engagées ». Habitat a 25 succursales en France (fermeture du magasin de Dijon et du Forum des Halles en 2013). Habitat a allégé son réseau Espagne mais le dirigeant ouvre une franchise à Stockholm et le groupe qatarien Almana veut investir 23 millions d’euros dans le développement de franchises du Moyen-Orient. 9 franchises sont prévues dans le golfe Persique, la 1ère ouvrira en Septembre au Qatar.
Habitat est décidé d’ouvrir en Guyane en octobre.
Un accord est signé avec le groupe Merison Retail, situé au Pays-Bas pour des implantations de corners au sein de magasins multimarques d’art de vivre dans différents pays.
Extraits du Journal du Textile du 21 mai 2013

12 avril, 2013

Monoprix fait sa révolution de velours.

Classé dans : DISTRIBUTION — jehan92 @ 14:00

L’enseigne modernise son identité en changeant de logo, de signature, de décor et de méthode de management.
Monoprix se veut « leader de la proximité relationnelle » dit Stéphane Maquaire (directeur général de Monoprix).
Exit le losange encadrant le « M » de Monoprix lequel « symbolisait les murs du magasin ».
Monoprix vient d’être racheté par Casino.
Le logo met en valeur une apostrophe qui s’exprime sur des drapeaux flottant de 500 magasins dont 290 Monoprix.
Tout est reconsidéré pour améliorer le contact avec le client: de l’uniforme des 20 000 collaborateurs aux méthodes managériales.
Une « surcommunication » a été diagnostiquée à l’intérieur du magasin. Monoprix a décidé de retirer une partie de sa Plv.
Une présence accrue sera visible notamment pour le rayon textile. « La montée en gamme et en style de notre collection induit une demande plus grande du client pour des renseignements et des conseils ».
Un film publicitaire « dynamique, pétillant et étonnant » est diffusé depuis fin mars.
Cette année, est programmée l’ouverture d’une quarantaine de points de vente (après les 35 qui ont vu le jour en 2012).
Une enveloppe de 150 millions d’€, « ce qui représente la moitié du résultat opérationnel. Une enveloppe qui se répartit pour un tiers dans le lancement de nouveaux magasins, pour un tiers dans la rénovation du parc et pour un dernier tiers dans la rénovation de l’informatique et de la logistique. »
Extraits du Journal du Textile du 2 avril 2013

21 mars, 2013

Carrefour se remet dans le sens de la marche en France.

Classé dans : DISTRIBUTION — jehan92 @ 17:27

Les ventes et la rentabilité du distributeur ont progressé en 2012.
Carrefour redresse la barre en France. Le chiffre d’affaires hexagonal du géant des hypermarchés (35,3 milliards d’€) a progressé de 0,5% en 2012. Le résultat opérationnel courant en France a crû pour sa part de 3,5%, à 929 millions d’€, ce qui est une première après une longue période de recul.
Plus globalement, ce sont les pays émergents (Asie et Amérique latine) qui ont tiré le chiffre d’affaires mondial du groupe (à 76,8 milliards d’€, en hausse de 0,9%) tandis que le bénéfice net, de 1,23 milliard d’€, a été gonflé par des plus-values de cession en Colombie, en Indonésie et en Malaisie.
 » Nous sortons d’une étape de vibration qui a conduit les managers à se poser beaucoup de questions. Cette période est terminée. Désormais, nous entrons dans une phase d’exécution » annonce George Plassat. Cette 2ème phase se traduit par un mot d’ordre: « Remettre le client dans notre mode de pensée ». Elle passe par une stratégie de décentralisation.  » Les directeurs de magasins doivent s’adapter aux demandes locales. Les anciennes méthodes doivent évoluer. Tout est affaire de culture. Nous nous adressons à l’organisation et aux hommes. En France, il faut raccourcir les niveaux de structures, sortir des baronnies » ajoute G Plassat.
Le dirigeant a salué les changements de structures dans certains pays, comme au Brésil où la féminisation des équipes a été renforcée.
Extraits du JT du 12 Mars 2013

mileyandbeauty |
le blog de lolostar |
Marine votre conseillère St... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SOWAY
| louanelaura
| un moment pour soi coiffure...