Les amis de Jehan

26 mars, 2014

Choses vues

Classé dans : EDITO — jehan92 @ 17:42

 

1Xijunping l’empereur de Chine à Lyon, capitale des Gaules.

Le maire, Gérard Collomb donne un grand dîner à l’Hôtel de Ville au milieu de 150 industriels. La coopération  sino-française, un énorme potentiel à exploiter.

L’institut Franco-chinois de Lyon a été fréquenté par de futurs dirigeants: Zhou Enlai, Deng Xiaoping, Chen Yi…

2 Le cavalier seul de Vladimir Poutine. Après la débâcle des années 90, Vladimir Poutine redessine les frontières de la Russie, pays immense et complexe. L’histoire est toujours en marche, elle ne s’est pas arrêtée à la chute du mur de Berlin.

3 Les cafouillages de la France: il est très difficile d’avoir les idées claires sur les programmes des partis. Les alternatives économiques sont inexistantes. Le déni de réforme de notre modèle social ne cesse d’être inquiétant. Il devient urgent de modifier nos institutions. Notre régime de monarchie républicaine est suranné. Il faut réinventer notre démocratie.

4 L’errance du Boeing 777 de la Malaysia Air Line. Les recherches depuis 10 jours nous ont tenu en haleine quoique l’issue ne faisait aucun doute.

17 mars, 2014

Le cardinal André vingt-trois s’exprime.

Classé dans : Revue de presse — jehan92 @ 12:57

Nous sommes en train de comprendre que nous vivons une rupture: la culture collective, plus ou moins cohérente avec les 10 commandements et la tradition judéo-chrétienne, n’est plus admise comme une évidence.

Il y a de multiples registres mais le 1er combat est le combat culturel et sociétal. De ce point de vue, j’ai été déçu de la faiblesse d’expression de nombreux politiques, intellectuels, médecins, sut toutes ces questions. On aurait dit que cela n’était pas leur affaire! Trop de ceux qui auraient dû parler se sont tus. On traite de questions qui touchent à la vie et à la mort et ils n’auraient rien à dire? D’accord ou pas d’accord, ils faut que ces gens s’expriment. Il est nocif de donner l’impression qu’il n’y a pas à débattre, que tout va de soi.

Question du journaliste : On retrouve là l’homme d’Eglise qui ne veut pas mettre le petit doigt dans les rouages politiques..;

Dans la vie de la société si, mais pas dans le cinéma politique français. Regardez en Allemagne, il y a un gouvernement de coalition entre CDU et SPD. En France, nous sommes arrivés à un tel degré de passion que trop souvent les politiques ne sont plus capables de réfléchir au bien commun et d’en débattre.

On est arrivé à un tel climat de surenchère que les gens n’osent plus rien dire et n’osent plus entrer en débat. La moindre phrase prononcée est balancée, sur les réseaux sociaux et les chaînes d’information en continu jusqu’à ce que les gens s’étripent. C’est un fonctionnement mortel pour la démocratie. La démocratie ne vit pas de slogans mais d’arguments. Elle doit aider les gens à réfléchir et non pas à traiter l’information seulement sous forme de polémiques. J’appelle donc à un peu de bon sens, à un peu de raison…Et un peu moins de réponses immédiates, un peu moins de surenchères personnelles dans les organisations politiques, y compris le gouvernement. Que les partis travaillent sur leurs dossiers et qu’ils nous apportent vraiment quelque chose à discuter.

Extraits du Figaro du 13 03 14

 

13 mars, 2014

ASEAN

Classé dans : Non classé — jehan92 @ 12:49

Note sur l’ASEAN 13 03 2014

Conférence IFRI

 

 

J’ai assisté partiellement à l’IFRI à la conférence sur « rising instability in East Asia and prospects for a lasting peace ».

Malgré les conditions difficiles (absence de traduction simultanée), j’ai retenu les points suivants:

1- L’ombre de la Chine plane sur les pays de l’ASEAN . Ceux-ci font parfois le parallélisme avec les pays de l’OTAN et la Russie. Ils ont souvent évoqué le problème de l’Ukraine.

 

2-La politique étrangère chinoise se caractérise par la recherche de stabilité. Elle est guidée par la ligne du 18ème congrès exprimée par l’ancien président Hu Jintao. Elle met en exergue le principe de développement pacifique.

Elle met l’accent sur la nécessité de la puissance maritime pour faire respecter les droits souverains de la Chine.

La Chine considère qu’elle doit avoir 3 champs d’action nécessitant des politiques spécifiques.

 

1-Le face à face Chine-Etats-Unis.

La Chine a conscience d’être encerclée par la puissance américaine, de la Corée à Taiwan avec une profondeur stratégique. Elle développe une théorie stratégique particulière, celle d’un « poing léger » (léger bras de fer) utilisé contre le poing très dur des USA. L’idée est que le résultat d’une intéraction assymétrique entre le léger et le dur devrait permettre d’adoucir le dur.

L’idée  d’une dureté mutuelle des deux côtés rendrait le conflit inévitable. Mais la Chine a vocation aussi quand les circonstances le permettront à employer la ligne dure et à faire plier les USA.

 

2- La rivalité Chine-Japon est un problème en soi. Elle s’exprime par la tension sur les îles Senkaku.

Cette rivalité est perçue comme un problème récurrent depuis des décennies.

 

3- Le jeu avec les acteurs régionaux de L’ASEAN:

Il faut mettre à part le cas spécifique de Taiwan. Les tensions ont baissé d’intensité et le cas de Taiwan est cité en exemple.

 

5 points semblent être pertinents dans les relations entre la Chine et les pays de l’ASEAN.:

 

a- Le nationalisme qui se développe dans chacun des pays de l’ASEAN et qui pose des problèmes à chacun.

 

b- Les demandes de respect de souverainetés et de mise en place d’autorités juridictionnelles adéquates.

 

c- La compétition croissante pour l’exploitation des ressources maritimes.

 

d- La militarisation des conflits.

 

e- Le rôle des USA dans la zone.

 

Remarques:

1- J’ai remarqué que les élites des pays de l’ASEAN ont souvent été formées dans les universités anglo-saxonnes. La culture anglo-saxonne semble prédominer, avec une approche des problèmes proche de celle des organisations internationales.

 

2- L’Indonésie semble être le poids lourd des pays de l’ASEAN

 

3- Les institutions européennes constituent un exemple d’organisation. A aucun moment la France n’a été évoquée.

 

4- Le problème concernant les îles a été évoqué tout au long du colloque. On peut les considérer comme un thermomètre de l’état des tensions entre la Chine et ses voisins.

10 mars, 2014

La fiche, botte secrète de l’orateur de talent.

Classé dans : Revue de presse — jehan92 @ 12:35

Faire court, être clair, rester concis. Les gens détestent les orateurs intarissables. Un adulte peut fixer son attention pendant 20mn. Si l’exposé dure 1h, prévoir des ruptures de rythme.

1- Choisissez un thème qui vous est familier.

Traitez un sujet sur lequel vous en savez plus que vous n’en direz.

Adaptez le message à l’auditoire.

Trouvez un titre accrocheur.

2-Batissez un plan logique, facile à suivre.

Annoncez ce que vous allez dire, résumez.

Un bon plan comporte 3 à 7 points clés.

Soignez l’entrée en matière.

attaquez d’emblée (pas de « je vais vous raconter l’histoire… »)

3-Rédigez des fiches en style télégraphique.

Ecrivez les points clés en caractères gros et lisibles avec double alinéa et retour à la ligne à chaque idée.

Numérotez les fiches en haut à droite.

Evitez la lecture mot à mot.

Rédigez l’intro et la conclusion, les apprendre par cœur.

Utilisez transparents, vidéo ou diapos pour rompre la monotonie.

4 Les astuces de grands conférenciers.

Traitez les gens en participants plutôt qu’en spectateurs.

En cas de trou de mémoire, passez à la page suivante.

Enregistrez-vous. Répétez et répétez encore pour vous améliorer.

L’Expansion de Mars 2014.

 

6 mars, 2014

Des défilés en résonance avec la société.

Classé dans : INDUSTRIES DE LA MODE — jehan92 @ 17:02

Loin d’être détachée de la « vraie vie » des femmes, l’industrie du style s’en inspire et en renvoie un reflet déformé.

Pour Chanel, Lagerfeld a reconstitué sous la verrière du Grand Palais, un supermarché de 13000 m2 rempli de 100 000 vrais-faux produits inspirés par la culture de la maison. Exemples: les mouchoirs « les larmes de Gabrielle », le « Tweed Cola » etc. Avec sa fausse grande surface, K Lagerfeld questionne le rôle de la création dans une époque où tout se vaut, où le manque de recul et d’éducation fait facilement prendre des vessies pour des créations originales.

Après l’ère Berlusconi, l’Italie a besoin de se rappeler qu’elle a défendu brillamment la condition féminine et peut retrouver ces valeurs. Le vestiaire de Valentino, luxueux et maîtrisé, n’exhibe pas les corps.

La créatrice néerlandaise Iris van Herpen s’interroge, dans sa note d’intention, sur les dérives de la génétique, les mannequins sont présentés « sous vide », les silhouettes alternent une simplicité étrange et des constructions high tech avec robes sculptures aux effets 3D.

extraits du Monde du 6 mars 2014.

3 mars, 2014

Haute- couture

Classé dans : INDUSTRIES DE LA MODE — jehan92 @ 11:59

Les maisons de luxe ont à cœur de séduire une cliente qui n’est pas « average ». Ne pas croire cependant que le haut-de-gamme s’adresse à un groupe homogène. Le nombre de consommatrices de luxe a explosé, passant de 90 millions en 1995 à 330 millions en 2013 et atteindra 500 millions en 2030 d’après Bain et Compagny. Au passage, la cliente est devenue plus complexe. Et le cabinet d’expert d’en livrer une typologie. Elle est soit « omnivore » (25% du total des dépenses avec 2350 euros annuels), soit « smart » (20% des dépenses avec 1750 euros annuels), « soucieuse d’investir » (13% du total, 1450 euros annuels) ou « hédoniste » (12% du total, 1100 euros annuels), « conservatrice » (16% du total, 1000 euros annuels), parfois « déçue »,(9%, 800 euros annuels) ou « wannabe » (5% du total, 500 euros annuels). Alors pour les séduire, le haut du marché soigne ses effets via des collections d’über-luxe- même en prenant en référence le théâtre expérimental allemand comme chez Prada-pleines d’audace.

Une offre qui, partout, se démultiplie face aux nouveaux visages de la clientèle. « Il n’ y a plus une tendance dominant toute la saison », analyse Caroline Rush, directrice générale du British Fashion Council. « Notre ambition lors de la Fashion Week de Londres, est d’embrasser tous ces possibles. L’offre d’une industrie générant 26 milliards de livres ne se limite pas à l’excentricité de la jeune création d’un côté et les grandes maisons comme Paul Smith ou Burberry de l’autre. Nous sommes présents sur tout le spectre ».

Extraits des Echos du 1er mars 2014

 

 

mileyandbeauty |
le blog de lolostar |
Marine votre conseillère St... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | SOWAY
| louanelaura
| un moment pour soi coiffure...